Anniversaire de l'arrestation du père de Michel par la Gestapo

Publié le : 30/04/2012 à 10h46

Anniversaire de l'arrestation du père de Michel par la Gestapo

Il y a 70 ans : arrestation du premier juif virois - Vire

Abraham Drucker a été arrêté par la Gestapo le 28 avril 1942. Ce fut le premier d'une liste de 20 Virois. Hasard du calendrier, ce 70 e anniversaire tombe la veille de la Journée de la déportation.

28 avril 1942 : l'arrestation d'Abraham Drucker

Triste anniversaire. Il y a tout juste 70 ans, le premier juif de Vire était arrêté par la Gestapo. Âgé de 38 ans, le Dr Abraham Drucker, père de Jean et Michel, travaillait alors sanatorium de Saint-Sever. « Il aurait été dénoncé par un membre du Parti populaire français pour fait de résistance », indique Olivier Quéruel, professeur d'histoire au lycée Marie-Curie, qui a effectué un travail minutieux sur cette sombre période.

« Ses positions gaullistes sont plus ou moins connues des habitants de Saint-Sever et des employés du sanatorium, dont le délateur fait partie, détaille Olivier Quéruel. Son comportement après le crash d'un bombardier britannique en avril 1941 signale clairement son engagement contre l'occupant. Pour les autorités allemandes, c'est un homme possiblement dangereux. »

La famille Drucker figure sur des listes de recensement des juifs dès l'automne 1940. Abraham Drucker tentera de faire jouer ses relations pour que son nom disparaisse. Il transmettra de nombreux documents aux autorités caennaises. « Des juifs de Vire, il est donc certainement le mieux connu de l'ennemi de l'époque... »

Près de deux ans d'internement

Abraham Drucker est envoyé à Compiègne, puis transféré à Drancy le 26 mai 1943. « Il a vécu un long séjour dans ce camp, souligne le professeur virois. Comme d'autres médecins, il soignait les prisonniers, sous la contrainte des autorités du camp. Il a été, comme d'autres, victime du contexte. »

De septembre à décembre 1943, il participe à un séjour à Nice, où il officie dans l'infirmerie d'un camp. « Ce voyage fait polémique, mais il n'y a aucune ambiguïté : Abraham Drucker n'a jamais collaboré avec les Allemands. »

A travers un récit poignant, le médecin virois relate son quotidien. Ce document a été remis en février 1946 à une commission, chargée de juger les crimes de guerre. Olivier Quéruel en a retrouvé la trace lors de ses recherches. Abraham Drucker est libéré du camp de Drancy le 18 août 1944. Au total, vingt Virois ont été arrêtés pendant l'Occupation. « Sept sont morts en déportation », précise Olivier Quéruel.

Un professeur passionné d'histoire

A 38 ans, Olivier Quéruel se passionne pour cette période. « Beaucoup de zones d'ombre subsistent sur certaines arrestations. » Le professeur prospecte dans les archives départementales et au Mémorial de la Shoah à Paris. L'an passé, il avait enclenché une première enquête historique avec 21 de ses élèves de terminales. Le projet s'était concrétisé par la création d'un site Internet (www.memoire-virtuelle.fr) et par un voyage à Auschwitz. « Il faut parfois chercher une aiguille dans une botte de foin, mais ce travail est très enrichissant. Je suis Virois, ça raisonne en moi. »

Cyrille CALMETS.


Catégories : Revue de presse

PARTICIPEZ AUX EMISSIONS TELEVISEES

Pour participer à "Vivement La Télé" et "Vivement Dimanche Prochain", appelez le 01 49 46 87 38