Avignon: Michel Drucker (re)prend son envol mais en Cessna

Publié le : 25/06/2012 à 10h52

Depuis Eygalières, il se rend à Avignon pour apprendre à piloter

Michel Drucker, en compagnie de son instructeur, ralliait hier Castres pour assister au championnat de France de voltige. L'animateur passe son brevet de pilotage à l'Aéroclub d'Avignon.

Michel Drucker, en compagnie de son instructeur, ralliait hier Castres pour assister au championnat de France de voltige. L'animateur passe son brevet de pilotage à l'Aéroclub d'Avignon.

Photo Ange Esposito

"L'animateur préféré des Français prenait hier sa 5e heure de vol aux commandes d'un Cessna-182 depuis l'aéroclub d'Avignon. Michel Drucker ralliait Castres pour assister au championnat de France de voltige et remettre des récompenses. Interview avant le tour de chauffe du Cessna.

- Vous êtes déjà un pilote chevronné d'hélicoptère, vous passez désormais à l'avion de tourisme. Qu'est ce qui vous fait tant aimer le ciel ?
Michel Drucker : 
Comme tous les gamins, je voulais être pilote de chasse. Puis un jour, il y a de ça 20 ans, au Salon du Bourget, j'étais tellement fasciné par la démonstration des hélicos que j'en ai oublié un rendez-vous important pour l'émission Champs-Elysées. Le fils de Serge Dassault, Olivier, m'a proposé alors de laisser ma voiture sur le parking et de prendre son hélico. Une demi-heure plus tard j'étais dans les temps. Là j'ai compris l'intérêt de voler ! Je me suis inscrit à Lognes-Marne La Vallée. Jean-Claude Killy (l'ancien skieur alpin et coureur automobile, ndlr) me dit : "tu vas te faire rétamer !" Laurent Cabrol et Sylvain Augier, même remarque !...Tous les matins, pendant un an, j'ai appris à piloter sur une Alouette 2. Et j'ai eu mon brevet !

- Apparemment cela ne suffisait pas puisque vous prenez des cours d'avion ici ?
M. D. : 
En tant que parrain (de l'aéroclub d'Avignon, ndlr), j'ai remis des récompenses aux jeunes pilotes. Là je me suis dis que ce serait pas mal de goûter à l'avion et comme je me sens bien dans ce club, je me suis inscrit en septembre. Ce qui est délicat, c'est de pouvoir assurer les cours régulièrement. Alors j'ai décidé de cumuler toutes mes heures durant l'été pour décrocher le brevet ! (il lui en reste une trentaine à passer et sa maison de vacances est basée à Eygalières, ndlr)

- Si vous deviez comparer le vol en hélico et celui en avion... ?
M. D. : 
En avion, c'est beaucoup plus rapide et ça c'est pas mal ! Après, je connais toute la région pour l'avoir parcourue !

- Vous avez des pilotes qui vous fascinent ?
M. D. : 
Oui, les pilotes de l'Airbus 380, Claude Lelaie et Jacques Rosay.

- Quelle est votre meilleur souvenir aux commandes d'un hélico ou d'un avion ?
M. D. : 
Le jour où j'ai pris pour premier passager en hélicoptère Jean-Paul Belmondo. J'ai refait le stationnaire qui avait été tourné dans "Peur sur la ville" et ça c'était un beau moment avec Jean-Paul ! En avion, je n'ai encore, pour l'instant, pas assez d'heures de vol.

- Et Dany, votre épouse, elle ne partirait toujours pas avec vous ?
M. D. : 
Oh non ! Jamais ! Elle a trop peur ! Quand je suis dans le coin, elle me demande de passer au-dessus de la maison d'Eygalières pour la rassurer ou de lui passer un coup de fil quand j'atterris.

- Pour avoir questionné votre instructeur, vous êtes un élève très sérieux, humble et curieux !
M. D. : 
Je veux surtout être considéré comme tous les élèves.

- Avez-vous un autre défi à réaliser dans votre vie marathon (après la télé, la radio, le cyclisme, la natation) ? !
M. D. :
 La voltige peut-être pas ; je ne suis pas tout jeune. (il va fêter ses 70 ans en septembre). Vous savez j'ai eu l'occasion grâce à mon métier de voler sur tous les types d'appareils, les Mirage, les Puma ; j'ai été à bord du Charles de Gaulle, aux côtés aussi des sauveteurs en montagne (...) En revanche, comme je ne suis pas à l'aise sur l'eau, j'aimerais apprendre à naviguer. Et comme Olivier de Kersauson s'est proposé de m'emmener, je pense qu'un jour je le ferai...

- 220 émissions radio par an tous les matins, 40 Vivement Dimanche et 4-5 direct avec les Champs Elysées, les cours de pilotage en hélico puis ceux en avion, mais quelle est votre recette pour parvenir à tout gérer ?
M. D. : Je suis déjà très organisé et rapide et je travaille aussi avec des équipes performantes. Et puis j'ai une excellente santé ; j'ai hérité ça de mon père. J'ai une vie saine, je ne bois pas d'alcool, ne fume pas, je mange peu, essentiellement des légumes, du poisson et des fruits. Peu de viande. Je fais mes deux heures de nage par semaine quand je suis à Paris, je nage tous les jours quand je suis en Provence. Tous les week-end, je fais 80 km à vélo sauf quand je suis en vacances dans le sud je fais mes trois quart d'heure de vélo tous les après-midi. Et après le travail, je suis chez moi tous les soirs ; je n'ai pas de vie mondaine. Je me lève à 7 h et ne me couche jamais après minuit. J'ai la même femme depuis 40 ans et ça c'est très important et puis j'ai Eygalières qui me sauve la vie !

- Votre livre autobiographique "Mais qu'est ce qu'on va faire de toi?" a été adapté pour la télé (Jean-Daniel Verhaeghe à la réalisation). Qui tiendra les rôles de votre père et de vous-même ? La diffusion est prévue pour quand ?
M. D. : Ce n'est plus Gérard Darmon qui jouera mon père (le Dr Abraham Drucker, ndlr), mais Simon Abkarian et Jérémie Duvall (Tom dans "Le Fils à Jo", 2011 et Polo dans "Mon père est une femme de ménage", 2011, ndlr) incarnera mon personnage à l'adolescence. Le film devrait sortir à la fin de l'année. (Lola Schafler, la maman de Michel sera interprété par Françoise Gillard, ndlr)

- D'autres projets?
M. D. : Oui deux livres en préparation dont un qui paraîtra le 3 octobre prochain, co-écrit avec Gilles Verlant (le journaliste belge, animateur de radio et de télé, ndlr) et qui reprend sous la forme d'un dictionnaire illustré toute l'histoire de la télévision, "Les 500 émissions mythiques de l'histoire de la télévision française de 1950 à 2010" aux éditions Flammarion."

Propos recueillis par Virginie BATAILLER


Catégories : Revue de presse

Agenda

Publié le : 23/09/2018 à 12h13

Vivement Dimanche Prochain 05 - 15h30


Lire la suite

Publié le : 23/09/2018 à 12h12

Vivement Dimanche 05 - 14h15


Lire la suite

Publié le : 16/09/2018 à 12h13

Vivement Dimanche Prochain 04 - 15h30


Lire la suite

Publié le : 16/09/2018 à 12h12

Vivement Dimanche 04 - 14h15


Lire la suite

Publié le : 09/09/2018 à 12h13

Vivement Dimanche Prochain 03 - 15h30


Lire la suite

Publié le : 09/09/2018 à 12h12

Vivement Dimanche 03 - 14h15


Lire la suite

Publié le : 02/09/2018 à 12h13

Vivement Dimanche Prochain 02 - 15h30


Lire la suite

PARTICIPEZ AUX EMISSIONS TELEVISEES

Pour participer à "Vivement La Télé" et "Vivement Dimanche Prochain", appelez le 01 49 46 87 38