Castres. Michel Drucker : "La voltige m'impressionne beaucoup"

Publié le : 25/06/2012 à 11h06

Du 23/06/2012 au 24/06/2012

INTERVIEW

Aujourd'hui, Michel Drucker va retrouver son ami mazamétain Laurent Cabrol sur le tarmac de l'aéroport de Castres-Mazamet./Photo DDM, archives J.-M. G.
Aujourd'hui, Michel Drucker va retrouver son ami mazamétain Laurent Cabrol sur le tarmac de l'aéroport de Castres-Mazamet./Photo DDM, archives J.-M. G.

Aujourd'hui, Michel Drucker va retrouver son ami mazamétain Laurent Cabrol sur le tarmac de l'aéroport de Castres-Mazamet./Photo DDM, archives J.-M. G.

"Cet après-midi, les championnats de France de voltige s'achèvent par un show aérien à l'aéroport Castres-Mazamet. L'événement est parrainé par Michel Drucker.

Figure emblématique de la télévision française, l'animateur TV et radio Michel Drucker arrive aujourd'hui, par les airs, à l'aéroport de Castres-Mazamet, en qualité de parrain des championnats de France de voltige aérienne 2012, compétition qui s'achève par un superbe show aérien. Il a volontiers accepté de répondre à quelques questions.

Vous connaissez le Tarn. En quoi vous séduit-il ?

Je connais cette région car j'étais reporter sportif dans une autre vie. J'étais l'assistant du commentateur sportif Roger Couderc. A l'époque, toute la planète rugby, je la connaissais très bien. Je connais par cœur les environs de Toulouse et la génération des joueurs de rugby de l'époque, Boniface, Lacroix, Albaladéjo, ce sont un peu mes débuts de journaliste sportif… Le hasard a voulu que des gens ont beaucoup aidé ma famille pendant la guerre, qui étaient originaires d'Albi et Carmaux. Quand j'étais jeune, ma marraine habitait à Carmaux, je suis donc beaucoup venu en vacances l'été et j'ai encore un membre de cette famille qui habite dans le Tarn. Je suis venu dans le coin quand j'étais gamin… J'ai lié beaucoup d'amitié avec Laurent Jalabert, qui est consultant et originaire de Mazamet. Et puis il y a Laurent Cabrol, qui est un ami. Je le connais depuis très longtemps, on partage la passion de l'aviation. Je viens le voir assez souvent à Castres, où je suis venu signer mon livre il y a quelque temps. On était ensemble sur Europe 1 dans les années 1983, il était déjà pilote. Moi, je suis devenu pilote d'hélicoptère un peu plus tard. C'est pour lui que je viens aujourd'hui, car c'est mon ami, mais aussi pour l'aviation et le club de Castres. La voltige, c'est quelque ch ose qui m'impressionne beaucoup.

Êtes-vous prêt pour un tour de voltige ?

Non car j'en ai déjà fait une ou deux fois, c'est très éprouvant. J'étais devenu ami avec un champion du monde de voltige aérienne, Renaud Ecalle, mort en 2010, il était là quand j'avais fait un « Vivement Dimanche » consacré à la patrouille de France. J'ai 1 500 heures en tant que pilote d'hélicoptère et j'ai commencé à apprendre à piloter des petits avions. Je viens d'ailleurs ce samedi en avion avec mon moniteur. La Montagne noire, je la trouve magnifique, Laurent Cabrol m'a montré tout cela à bord de son avion « Pipo », très célèbre sur le terrain. Et donc je me réjouis de venir chez vous.

Vous voyagez en train en semaine, par les airs le week-end. Quand trouvez-vous le temps de faire du vélo ?

Cette semaine, j'ai été à Lille, puis Nantes, Lyon, Marseille, ce vendredi à Avignon, je trouve le moyen de faire du vélo quand même. Samedi je suis chez vous mais dimanche je vais faire une sortie de deux heures avant de reprendre le train pour Paris. Je parcours 3 500 kilomètres par an. Je nage aussi, deux heures par semaine ! Devant les caméras, j'ai des gens célèbres avec moi, mais mes amis sont des gens passionnés par autre chose, c'est pour cela que j'adore venir en province et voir justement des univers très différents. J'adore tout ce qui vole, je n'ai jamais assisté à des championnats de voltige, je suis impatient de voir les évolutions. Je suis très fier que l'on ait pensé à moi pour être un peu l'invité d'honneur de cette journée. Je suis supporter de l'équipe de Castres, j'ai suivi sa prestation l'autre jour en demi-finale contre Toulouse.

Votre ami Laurent Cabrol va-t-il vous préparer un plat tarnais pour le déjeuner ?

Nous allons déjeuner ensemble dans un endroit qu'il adore, à Caucalières, chez son copain David, au domaine de Bonnery. Là où il y a aussi Daniel qui s'occupe du club hippique. J'adore aller là-bas. Je vais aussi y retrouver une amie d'Europe 1, Wendy Bouchard, jeune journaliste brillante, passionnée de cheval et qui monte dans ce club, au milieu des paons, tout autour du restaurant."

Propos recueillis par Sylvie Ferré


Catégories : Revue de presse

PARTICIPEZ AUX EMISSIONS TELEVISEES

Pour participer à "Vivement La Télé" et "Vivement Dimanche Prochain", appelez le 01 49 46 87 38