L'inégalable Michel Drucker qui respire la télé par tous les pores de la peau

Publié le : 11/04/2016 à 14h07

L'inégalable Michel Drucker qui respire la télé par tous les pores de la peau

Sacré parcours que celui de l’inamovible présentateur de télé ! Depuis 1964 sur la brèche, il totalise cinquante-deux ans de présence, série en cours ! Cela valait bien un spectacle corrélé aux cinquante ans de l’O.R.T.F (Office de radiodiffusion-télévision française, né en 1964, détrôné dix ans plus tard), lequel a pour nom « Seul…avec vous ». La tournée de l’ex-gendre idéal, amorcée le 29 janvier dernier, a fait étape ce vendredi soir salle Marcel-Sembat à Chalon-sur-Saône. Un très large tour d’horizon et une rétrospective grandeur nature des faits saillants, en plus de deux tours d’horloge où l’émotion l’a disputé à la nostalgie, souvenirs mutuels aidant…

Une formidable machine à remonter le temps

Bien entendu, pour en tirer la substantifique moelle, convenait-il pour l’observateur lambda d’avoir vécu tout ou partie du déroulement des opérations s’échinant à brasser le passé sans relâche. Très jovial, décontracté, porté sur le côté humoristique de ses interventions, Michel Drucker aura amené sur le tapis quantité d’historiettes relatives à la face cachée des choses, à ces coulisses d’ordinaire impénétrables, mais dont est friand le grand public…Soutenu par l’écran géant retransmettant des morceaux d’anthologie, l’intarissable maître de cérémonie a dégainé à l’occasion des imitations (Johnny, Depardieu, Giscard, Chirac…) « foireuses et approximatives » (sic). Mais comment résumer de manière exhaustive plus d’un demi-siècle ? C’est la quadrature du cercle ! Des choix drastiques ont nécessairement été effectués, des raccourcis, pris. Au début, la télé c’était une seule chaîne, en noir et blanc de surcroît. Eh oui, les temps ont bien changé ! Léon Zitrone a été l’un des détonateurs de sa carrière, « égocentrique, c’était un cabot incroyable, la première grande star de la télé. Il était barje, mais je lui dois beaucoup. » Puis en février 65 il intégrait le service des sports ad hoc. « Ma vie, c’était le sport, j’ai beaucoup appris avec mes amis du service. Je n’oublierai jamais le sport. » Et de citer le Roi Pelé, Platini…Sa trajectoire en tant que commentateur sportif devait s’achever au Mexique en 1986, lors de la Coupe du Monde de foot. Il s’ensuivra durant presque dix ans la cultissime émission Champs-Elysées. Coup de semonce à l’âge de 46 ans, car le président d’Antenne 2 lui jeta à la figure qu’il était has-been. C‘est alors que Gérard Depardieu joua un rôle considérable, téléphonant au responsable de TF1, lequel l’enrôla sur sa chaîne, où il resta cinq ans. Autre personnalité à qui il doit beaucoup : Jacques Martin. En effet, il y a à peine vingt ans, Michel Drucker se vit confier sa succession. De là la mise sur orbite des émissions Vivement dimanche et Vivement dimanche prochain, arrivant après Studio Gabriel dès 1994, signifiant ici son retour sur France 2. L’animateur œuvre avec la dernière formule en date environ quarante journées dominicales par an, et quelque 7000 postérieurs se sont assis sur son célèbre canapé rouge à ce jour.  

 

Chanteurs, acteurs, politiciens, membres de sa famille, ont été scrutés

Confronté à différents corps de métiers, Michel Drucker a immanquablement évoqué des chanteurs : son grand copain Johnny qu’il fréquente depuis l’avènement de « l’idole des jeunes », Aznavour, Claude François (amoureux de Dany Saval qui allait malgré lui offrir sur un plateau la très discrète femme à son ami suite à une mise en relation, entraînant sa bouderie un an et demi durant !), Céline Dion, Julio Iglésias…Les acteurs/actrices n’ont pas échappé à la vue perçante de l’icône télévisuelle-légende vivante. Ses propos, truffés d’anecdotes, ont jeté leur dévolu sur Jean-Paul Belmondo (« le superman du cinéma français »), Alain Delon (« un loup solitaire, un samouraï, un faux dur »), Romy Schneider. Les hommes et femmes politiques rencontrés ont également été contemplés à la loupe : Giscard, Chirac (auteur de : « Dis-moi, Michel, dans le show-biz, qui baise qui ? »), Sarko (« une rock star »), François Mitterrand (« le dominant »), le couple Clinton, Ségolène. Français de sang-mêlé, Michel Drucker, fils et frère de médecin (une profession que l’autodidacte eût aimé exercer, c’est son grand regret) ne s’est jamais remis, comme le reste de la famille, de la disparition foudroyante en 2003 de son frère Jean.

 

Michel Drucker se shoote au rire

S’il avait été en capacité de le faire, le showman aurait souhaité l’éternité pour Annie Girardot, Dalida, Patrick Dewaere, Coluche, Joe Dassin, Poiret-Serrault, Lino Ventura, Louis de Funès, Jean Carmet, Jacques Villeret, Jean-Pierre Coffe, Michel Berger, Daniel Balavoine, Jean Ferrat, Michel Delpech. Le cimetière des illusions perdues dans toute sa splendeur ! Parallèlement le septuagénaire, véritable encyclopédie, est tombé sous l’emprise d’un merveilleux art de vivre. « Il y a beaucoup d’humoristes dans cette liste, car depuis plusieurs années j’ai trouvé une drogue dure, j’en suis addict : le rire, la dérision, l’autodérision. Et mon dealer c’est lui : Laurent Gerra. Laurent fait partie de ceux qui m’ont poussé sur scène, comme Luchini, Ruquier. » Ultime image à emmagasiner, celle de l’imitateur Thierry Le Luron (décédé en 1986), « quelqu’un qui m’a laissé un souvenir ébloui ». Retrouvez Michel Drucker ce dimanche10 avril pour un Vivement dimanche et un Vivement dimanche prochain dédiés au chanteur Renaud, ce sur France 2.


PARTICIPEZ AUX EMISSIONS TELEVISEES

Pour participer à "Vivement La Télé" et "Vivement Dimanche Prochain", appelez le 01 49 46 87 38