L'interview de Michel Drucker

Publié le : 03/07/2014 à 12h23

L'interview de Michel Drucker

L'animateur français qui a fêté ses 50 ans de carrière à Bruxelles en recevant l'ordre de la Couronne s'est confié en toute émotion à "Ciné-Télé-Revue".

Vendredi dernier, sur le quai de la Gare du Midi, à 12h47 précises, il était impossible de ne pas reconnaître certains visages qui descendaient du Thalys en provenance de Paris : Jean-Marie Bigard, Chevallier et Laspales, Michel Boujenah, Denis Maréchal, Chantal Ladesou... De nombreux humoristes français qui prenaient la direction de Charleroi afin de donner un spectacle au Palais des Beaux-Arts dans le cadre du Festival « Rire sur la ville». Mais le plus attendu était Michel Drucker. C’est tout sourire que l’homme fort de la télévision française retrouvait son ami François Pirette sur le quai. C’est dans une superbe limousine noire aux vitres teintées que les deux amis se sont rendus au palais d’Egmont à Bruxelles, où Michel Drucker a été décoré de l’Ordre de la Couronne par le vice-Premier Didier Reynders. Ses amis Salvatore Adamo, Eddy Merckx et Jacky Ickx étaient présents pour l'applaudir. Pour rien au monde ils n’auraient raté ce moment solennel, coïncidant avec les 50 ans de carrière de Michel Drucker. Le soir, il rejoignait les humoristes sur la scène du Palais des Beaux-Arts pour présenter « Rire sur la Ville ». Et le lendemain, il était encore de la partie en tant que parrain pour la première étape du « Beau vélo de Ravel ».

Vous êtes présent en Belgique pour une triple actualité. Présenter « Rire sur la ville », parrainer la première étape du « Beau vélo de Ravel », mais aussi pour un grand rendez-vous avec la Belgique qui vous rend hommage à votre carrière en vous faisant commandeur de l’Ordre de la Couronne. Comment vous sentez-vous ?

Je suis vraiment ému ! Vous ne pouvez pas imaginer à quel point. En écoutant M. Reynders, j’ai vu des images défiler dans ma mémoire. Des photos de ma carrière. Je tiens aussi à remercier mon ami François Pirette, qui n’est pas étranger à ce beau moment que je vis chez vous. Car je poussais la porte de la télévision il y a cinquante ans, un 27 juin !

En recevant cette décoration, à qui pensiez-vous ?

A mon père, à mes parents, venus en France dès les années 1930. Mon père voulait que ses fils soient des maillots jaunes. Je pense à mon frère, Jean, qui n’est plus là. Il nous a quittés il y a onze ans. J’ai repris le flambeau. Je suis chef de famille des Drucker, qui ne sont pas si nombreux, pour des raisons que l’on sait. Il y a une période sombre de l’histoire chez nous. Je n’ai pas connu mes grands-parents. Je pense aussi à Marie, à Léa, comédienne de talent, et à mon épouse.

En venant en Belgique, à quoi pensiez-vous ?

A beaucoup de choses. J’ai même commencé à écrire un discours. Ensuite je me suis dis : « Non, je vais laisser parler mon cœur. Une qualité chez les belges que j’aime énormément. Je vais faire de l’impro comme Léon Zitrone. » Je suis d’une génération qui ne connaissait pas les prompteurs et les oreillettes.

Avez-vous un souvenir en particulier avec la Belgique ?

J’en ai tellement ! Mais je suis très heureux de voir aujourd’hui à mes côtés Salvatore Adamo et Nicole, Eddy Merckx et Claudine, Jacky Ickx, mais aussi Eric-Emmanuel Schmitt que je connais de mieux en mieux. Cela me bouleverse. Vous ne pouvez pas vous imaginez ce que cela évoque pour moi. Salvatore Adamo, une star dans le monde entier. J’avais 22 ans lorsque je l’ai rencontré pour la première fois avec Paul Van Himst. Avec Eddy Merckx et Jacky Ickx, se sont des souvenirs incroyables que j’ai en mémoire. Ce sont des idoles belges connues dans le monde entier ! Mais des hommes extraordinaires. Jaques Brel aussi, avec qui je pilotais. Ou encore Hergé, avec qui j’ai passé quatre jours. Mais aussi mes copains journalistes. Je pourrais parler de votre pays pendant des heures. De vos talents tant au cinéma que dans la chanson.

L’envie de continuer à travailler est plus présente que jamais ?

Oui, et jusqu'à 80 ans. Regardez Annie Cordy, Salvatore Adamo, Michel Galabru, Charles Aznavour, Line Renaud. Pour garder la forme, je fais beaucoup de vélo, de la natation.

Propos Recueillis par M.D.

Catégories : Revue de presse

Agenda

Publié le : 16/12/2018 à 10h15

Vivement Dimanche Prochain 17 - 15h30


Lire la suite

Publié le : 16/12/2018 à 10h00

Vivement Dimanche 17 - 14h15


Lire la suite

Publié le : 09/12/2018 à 10h15

Vivement Dimanche Prochain 16 - 15h05


Lire la suite

Publié le : 09/12/2018 à 10h00

Vivement Dimanche 16 - 14h20


Lire la suite

Publié le : 02/12/2018 à 10h15

Vivement Dimanche Prochain 15 - 15h30


Lire la suite

Publié le : 02/12/2018 à 10h00

Vivement Dimanche 15 - 14h15


Lire la suite

Publié le : 01/12/2018 à 16h29

Le grand show de l'humour, FR2, 21h


Lire la suite

PARTICIPEZ AUX EMISSIONS TELEVISEES

Pour participer à "Vivement La Télé" et "Vivement Dimanche Prochain", appelez le 01 49 46 87 38