Mardi 26 mars: Faites entrer... Pape Diouf

Publié le : 25/03/2013 à 11h30

Mardi 26 mars: Faites entrer... Pape Diouf

SUIVEZ L'EMISSION EN DIRECT A PARTIR DE 10H EN CLIQUANT SUR LE LIEN CI-DESSOUS
http://www.europe1.fr/Radio/

Ce mardi, Michel et son équipe reçoivent Pape Diouf pour son dernier livre "C'est bien plus qu'un jeu" aux éditions Grasset.

« Il faut être fou pour devenir président de l'Olympique de Marseille, mais il faut l'être complètement pour imaginer que cela durera toute la vie. A la minute même où j'ai été nommé, j'ai commencé à penser au jour de mon départ. J'ai vidé mon bureau un dimanche, au mois de juin 2009. Je suis presque certain qu'il faisait beau à Marseille. Tout au fond, à l'intérieur, la météo n'était pas aussi bonne. »

Pape Diouf a été le premier président de club noir en Europe. Quel destin pour ce jeune sénégalais qui a découvert Marseille en distribuant le courrier avant de devenir journaliste sportif, agent de joueurs puis président du club le plus célèbre de France ! De l'Afrique familiale aux figures croisées, Bernard Tapie, Robert Louis-Dreyfus, Didier Drogba, Marcel Desailly, des locaux du journal communiste La Marseillaise aux coulisses du monde du foot, Pape Diouf dit presque... tout. Et garde son caractère entier. Sa phrase de prédilection, empruntée à l'Africain Samory Touré, est « Quand l'homme refuse, il dit non ». 

De son arrivée dans le port de Marseille à la présidence du club, Pape Diouf n'omet aucun détail. Bernard Tapie, Robert-Louis Dreyfus, Vincent Labrune, Marcel Desailly, Didier Drogba : il a rencontré les plus grandes personnalités du monde du football.

Sans abandonner son héritage africain, il est devenu un modèle de réussite et d'intégration. Pape Diouf retrace pour la première fois son parcours atypique. Le jour où j'ai claqué la porte revient sur les événements qui ont marqué l'actualité du club ces cinq dernières années. Le lecteur s'introduira dans les coulisses du football en général et de l'OM en particulier.

Sénégal, mon amour : Pape Diouf nait au Tchad en 1951, mais il a grandi au Sénégal. Son père était mécanicien dans l’armée française. Conformément aux coutumes du pays, il fut élevé à partir de six ans par un oncle, ce qu’il vit très mal, puis quelques cinq années plus tard son père vint le récupérer. De nationalité française, boursier, le jeune Pape Diouf put faire des études dans l’enseignement privé catholique et obtenir le BEPC.

Marseille, terre d’accueil : Son père l’envoye en France pour qu’il entre dans l’armée et s’y engage. Il souhaite que son fils devienne officier. Pour ce faire, le 25 avril 1970, Pape Diouf débarque à Marseille, après un long et peu agréable périple en mer. Mais dès son arrivée, complètement perdu et dépaysé, le jeune Sénégalais renonce à une carrière militaire. Il fait alors différents métiers pour survivre à Marseille : coursier, télégraphiste, agent de la CAF. Sa carrière débute en tant que pigiste au journal « La Marseillaise ». Puis, il quitte « La Marseillaise » pour « Le sport ».

Agent de joueur : Sur les conseils d’un joueur de football, il devient agent de joueur. On apprend au fil des pages qu’il ne fait pas signer de contrat aux joueurs, le contrat avec Pape Diouf étant verbal. Il fonctionne à la sincérité. Au départ, Pape Diouf voulait en profiter pour stopper l’exploitation des joueurs africains. Mais Pape Diouf évolue : si le joueur africain est le meilleur, alors il sera justement rétribué.

La présidence de l’OM : L’ascension de Pape Diouf à la tête de l’OM fut fulgurante : il devint manager de l’OM en 2004, puis président du directoire, et finalement président délégué. Il devient le premier président noir d’un club de foot européen.

Galerie de portraits : Les différents entraineurs de l’OM sont évoqués dans cet ouvrage. Il en va de même pour Bernard Tapie, dont le tempérament est décrit avec force détails.

La discrimination : Pour Pape Diouf, la société française est globalement discriminatoire. Lors de l’affaire des quotas de jeunes joueurs d’origine étrangère, la Fédération française de football préfére sanctionner celui qui avait révélé l’affaire, plutôt que d’essayer d’avancer.

 

Les chroniqueurs du jour: Camille Combal, Charlotte Gabris, Soren Prevost, Matthieu Noël et Mathieu Madenian.


Catégories : Radio

Emission : Faites entrer l'invité

PARTICIPEZ AUX EMISSIONS TELEVISEES

Pour participer à "Vivement La Télé" et "Vivement Dimanche Prochain", appelez le 01 49 46 87 38