Michel Drucker : Je suis un conteur pas un humoriste

Publié le : 09/03/2018 à 15h52

Michel Drucker : Je suis un conteur pas un humoriste

Michel Drucker, "l'homme du canapé" est sur scène demain au CDC de Saint-Martin-de-Crau.PHOTO NICOLAS VALLAURI

Il est "l'homme du canapé". Celui qui a côtoyé en cinquante ans de carrière "trois générations de joueurs de l'OM" et autant de générations de stars. Depuis deux ans, Michel Drucker se livre dans un seul en scène ; l'occasion pour l'animateur le plus endurant du PAF de faire découvrir au public les coulisses de la télévision. Il pensait donner "cinq ou six" représentations, au final il a sillonné la France et même jouer au Liban. En juin, il ira présenter "Seul... avec vous" à Tel-Aviv.

L'anecdote qui le fait rire aujourd'hui, c'est cette date du 15 janvier 2017. Le soir du second débat de la primaire à gauche, le président François Hollande est au troisième rang pour assister à la dernière de Michel Drucker aux Bouffes Parisiens. "Ça a fait un buzz incroyable !" sourit-il au téléphone depuis sa maison à Eygalières. Demain soir, il sera comme chez lui au CDC de Saint-Martin-de-Crau, dans une salle rénovée qui sera inaugurée juste avant le spectacle.

Avec ce spectacle, vous avez déjà donné plus de 200 représentations... Qu'est-ce qui a changé depuis le début ? 
Michel Drucker : 
Je suis plus aguerri, j'ai appris le job et comment garder le tonus pendant deux heures. Je me sens mieux. Je continue à rendre hommage à Johnny, mais de manière différente à présent... À France Gall et Jean Rochefort qui sont partis aussi.

Vous jouez demain à Saint-Martin-de-Crau, une date quasiment à domicile ? 
Michel Druker : 
Oui. J'y passe souvent à vélo et j'ai habité Maussane pendant longtemps. L'ancien maire Claude Vulpian acceptait que je vienne de temps en temps nager dans la piscine l'hiver en fin de journée. Bien utile pour garder la forme ! Et puis, mon père repose aux Baux-de-Provence, ma mère à Eygalières. C'est dire que la région a une valeur sentimentale particulière pour moi. Les Alpilles c'est ma seconde vie ! Je connais toutes les routes autour de Saint-Martin-de-Crau, depuis Eyguières jusqu'à Arles. Hier (mercredi, ndlr), j'ai encore fait deux heures et demie de vélo, en faisant un crochet par Saint-Martin. Et puis, j'ai de nombreux amis à Saint-Rémy, le plus proche c'est Charles Aznavour !

L'idée de ce spectacle est d'ailleurs née dans les Alpilles, chez Jean-Claude Brialy... 
Michel Druker : 
Il était le patron du festival Ramatuelle. J'allais souvent déjeuner chez lui l'été. Il y avait beaucoup de copains du coin, Jean-Marc Thibault, Charles Aznavour, Nana Mouskouri, Isabelle Adjani... C'était il y a une bonne dizaine d'années avant qu'il nous quitte. Quand j'arrivais pour le café, je racontais des histoires de la télé, tous me disaient "Pourquoi tu ne racontes pas ça aux gens ?" Ça a fait son chemin surtout que Jean-Claude Brialy avait adapté son autobiographie Le ruisseau des singes en spectacle "J'ai oublié de vous dire...". J'ai beaucoup écrit en Provence dans mon jardin, ma fille m'a beaucoup fait travailler, c'est elle qui a fait le décor du spectacle (Stéphanie Jarre, fille de Dany Laval, ndlr). En réalité, je voulais savoir ce que c'était que d'être seul sur scène, ce que ressentent les personnes que je reçois comme invités. Mais moi, je suis davantage un conteur, pas un humoriste ni un chanteur.

Il paraissait essentiel pour vous d'écrire ce spectacle vous-même "à la virgule près". Pourquoi ? 
Michel Druker : 
C'était très important. Beaucoup d'auteurs et d'humoristes que j'ai aidés m'ont proposé de coécrire le spectacle avec moi. Mais ce n'est pas un spectacle comique. Ce que je fais c'est un ovni, un voyage à travers le temps, un devoir de mémoire de 50 ans de télé avant que tout ne s'oublie... Quand les auteurs sont venus voir mon spectacle, ils m'ont dit qu'ils comprenaient pourquoi il n'y avait que moi qui pouvais le faire et l'écrire. Il fallait l'avoir vécu. En ce moment, j'écris un livre sur l'âge, un sujet actuel. Il sortira normalement en octobre (Il devrait s'intituler, Ça vous fait quel âge déjà ? ndlr). Et je commence à penser au deuxième spectacle que j'espère jouer en début d'année prochaine...

Ce n'est pas trop difficile parfois d'ouvrir sur scène la "boîte à souvenirs" ? 
Michel Druker : 
Si ! D'ailleurs toute la difficulté du spectacle a été d'alterner les moments d'émotions quand je rends des hommages avec des moments plus drôles. Mais le public est ému de revivre tous ces moments.

Michel Drucker dans "Seul avec vous", demain à 20h30. 04 90 47 06 80 Le Galet, Saint-Martin-de-Crau. 32/29€

 


Catégories : Revue de presse

PARTICIPEZ AUX EMISSIONS TELEVISEES

Pour participer à "Vivement La Télé" et "Vivement Dimanche Prochain", appelez le 01 49 46 87 38