Michel Drucker pour rigoler

Publié le : 23/02/2012 à 14h43

Michel Drucker pour rigoler

A 69 ans, Michel Drucker est à l’image du lapin de la pub Duracel : il dure… « Vivement dimanche » cartonne depuis treize ans et, cette semaine, il présente un nouveau numéro de « Champs-Elysées », l’émission de variétés culte qu’il a ressuscitée avec succès l’année dernière. Parmi les invités, Laurent Gerra, Dany Boon et Yannick Noah...

Entre la radio chaque matin en direct sur Europe 1, les enregistrements de Vivement dimanche, sans oublier ses séances de natation et de vélo, Michel Drucker a un emploi du temps de ministre.

N’en avez-vous pas marre de présenter Champs-Elysées ?
Ah non… pas du tout. Quand on regarde la situation des divertissements actuellement à la télévision, je me dis que Champs- Elysées n’a pas pris beaucoup de rides. On a réussi à ce que l’émission soit actuelle sans décevoir les nostalgiques de la version de 1985 en associant deux générations d’artistes. Deux autres numéros sont programmés, en début d’année et en avril-mai. Si j’avais le temps, j’en ferais plus. Mais je suis à la radio tous les jours en direct…

C’est un autre Drucker que l’on entend sur Europe1 dans Faites entrer l’invité
Je montre autre chose de moi. Le public est assez étonné de me voir comme ça. J’ai parfois un humour au scalpel. Je suis entouré d’une bande d’humoristes qui ont entre 30 et 35 ans. Je ne suis pas décalé par rapport à la nouvelle génération. J’ai toujours pensé qu’il fallait s’entourer de jeunes.

A quand le Michel “déjanté” à la télévision ?
Je me suis toujours freiné parce que j’ai toujours pensé qu’il fallait mettre les autres en valeur. Au fil des années, mes patrons, Nicolas Canteloup et ses auteurs m’ont dit : «C’est dommage que tu ne sois pas à l’antenne comme tu es en coulisses. On rigole tellement avec toi». A mon âge, si je ne le fais pas maintenant, je ne le ferai jamais.

Vous n’avez pas eu peur de dérouter votre public ? Parfois, c’est en-dessous de la ceinture…
Non, ça reste impertinent, insolent. C’est un peu à l’image de la génération qui m’entoure. Le public rit et est assez étonné de me voir comme ça. La plus grande satisfaction pour moi est que de jeunes humoristes s’amusent avec moi et ont envie de travailler avec moi.

On s’est aussi beaucoup moqué de vous, de votre gentillesse, de votre complaisance…
Ça ne me gêne pas du tout. Je suis comme ça, c’est ma nature. Ça ne m’empêche pas d’avoir une carrière longue.

Thierry Ardisson dit de vous que vous êtes «un classique indémodable » et que vous êtes en train de «dépasser votre âge»…
On a une relation très amicale. Pendant des années, il trouvait que ce que je faisais était un peu ringard. Et puis un jour, on a travaillé ensemble. Et il m’a dit que finalement c’était moi qui avais raison, qu’il n’y a pas de honte à être bienveillant. Ça fait cinquante ans que je suis à la télé et je n’ai pas l’impression d’avoir mon âge. La jeunesse, c’est dans la tête.

Votre autobiographie «Mais qu’est-ce qu’on va faire de toi ?» va devenir un téléfilm. Qu’en est-il ?
Joëlle Goron signe l’adaptation avec Jean-Daniel Verhaeghe. Ils sont en tournage depuis quelques jours. Je suis à la fois ému et angoissé d’y aller. Jérémie Duvall, qui jouait le fils de Gérard Lanvin dans Le fils à Jo, joue mon rôle dans les 45 dernières minutes du film, quand je suis encore au lycée, au service militaire et sur le point de rentrer à la télé. Il est formidable. On m’a demandé mon avis sur le casting et je suis fier que Simon Abkarian joue mon père. Le téléfilm couvre les cent premières pages de mon bouquin, juste avant mon arrivée à la télé.

Et votre one-man show ?
Je ne sais pas mais à la fin de ma carrière, j’aimerais faire une grande tournée comme Jean- Claude Brialy où j’expliquerai ce que j’ai vu durant mon parcours. J’aimerais également le faire à la télé vision, face caméra. Je viens aussi de commencer mon troisième bouquin qui s’appellera La lumière et l’oubli. Je raconte les hauts et les bas des stars que j’ai rencontrées et qui m’ont touché.

INTERVIEW RÉALISÉE PAR ERIC FLOUX POUR TÉLÉCABLE SAT HEBDO (NOVEMBRE 2011)

 



Catégories : Revue de presse

Agenda

Publié le : 23/09/2018 à 12h13

Vivement Dimanche Prochain 05 - 15h30


Lire la suite

Publié le : 23/09/2018 à 12h12

Vivement Dimanche 05 - 14h15


Lire la suite

Publié le : 16/09/2018 à 12h13

Vivement Dimanche Prochain 04 - 15h30


Lire la suite

Publié le : 16/09/2018 à 12h12

Vivement Dimanche 04 - 14h15


Lire la suite

Publié le : 09/09/2018 à 12h13

Vivement Dimanche Prochain 03 - 15h30


Lire la suite

Publié le : 09/09/2018 à 12h12

Vivement Dimanche 03 - 14h15


Lire la suite

Publié le : 02/09/2018 à 12h13

Vivement Dimanche Prochain 02 - 15h30


Lire la suite

PARTICIPEZ AUX EMISSIONS TELEVISEES

Pour participer à "Vivement La Télé" et "Vivement Dimanche Prochain", appelez le 01 49 46 87 38