Michel Drucker sur la scène de l’Espace de Forges-les-Eaux

Publié le : 10/10/2017 à 16h23

Michel Drucker sur la scène de l’Espace de Forges-les-Eaux

« Je connais bien Forges-les-Eaux et ses environs »

Spectacle. Michel Drucker sera seul sur la scène de l’Espace de Forges, samedi à 20 h 30, pour un spectacle sur ses 50 ans de carrière à la télévision. Il répond à Paris-Normandie.

Né à Vire, Michel Drucker, Normand d’origine, revient sur ses terres avec beaucoup d’émotions présenter son premier spectacle en one-man-show : Seul... avec vous. Il y dévoile les coulisses de la télévision durant ses 50 ans de carrière. Ironique mais jamais méchant, Michel Drucker imite, sourit et se dévoile, tout en douceur. À 70 ans passé, l’animateur démarre une nouvelle carrière...

Vous êtes né à Vire, vous connaissez donc bien la Normandie. Avez-vous des souvenirs à Forges-les-Eaux ?

J’ai une maison pas très loin de Forges-les-Eaux. Je n’y suis pas venu depuis très longtemps mais ma fille y vient assez régulièrement. Je connais tous les environs comme Neufchâtel-en-Bray, Formerie, Gournay-en-Bray. Il n’y a pas un virage, un coup de vent que je n’ai pas pris dans le coin. J’y ai fait beaucoup de kilomètres à vélo. J’allais également voir mon ami Jacques Rouland qui habitait non loin de Songeons, ainsi que le commandant Cousteau avec qui j’ai fait un spécial Champs-Élysées qui lui était consacré, chez lui, car il ne voulait pas monter sur Paris. Je suis très ému de revenir par ici. C’est toujours très émouvant de revoir les gens, les endroits que l’on a connu.

« Un pariun peu fou »

Après plus de 50 ans passés à la télévision, vous racontez vos souvenirs sur scène. Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire ça ?

Tout a démarré avec un sondage du Figaro en 2014, pour les 50 ans de l’ORTF. Avec Léon Zitrone, Guy Lux et Jacques Martin, je faisais partie des figures emblématiques de la télévision. Ils m’ont demandé ce que cela me faisait et j’ai répondu sur le moment que la chose qui en ressortait était que j’étais le seul vivant ! D’autres disaient que j’étais le senior préféré des seniors. Et ensuite, toujours pour fêter les 50 ans de l’ORTF, le patron de l’INA, Matthieu Gallet, m’apprend qu’il y a 5 000 heures d’archives avec moi. La SCNF a fait tourner, dans différentes gares, un train thématique sur l’histoire de la télé. Le jour où je vais le voir, je découvre qu’une voiture entière m’est consacrée... J’avais l’impression que c’était un convoi funéraire, ça sentait le sapin ! J’ai décidé de me lancer ce pari un peu fou, connaître ce que vivaient les gens que je recevais dans mes émissions, vérifier par moi-même que j’avais vécu cela avec le public. Comme appuyer sur la touche replay, regarder dans le rétroviseur...

Quand vous avez décidé de vous lancer, vos amis vous ont-ils encouragé ?

Fabrice Luchini m’a dit que j’étais fou. J’ai joué devant lui et il m’a dit dès le début qu’il allait me massacrer si ce n’était pas bon. Au bout de 20 minutes, il m’a demandé pourquoi je m’arrêtais ? Laurent Ruquier m’a également encouragé en me disant que si je ne le faisais, pas je le regretterais toujours. Laurent Gerra m’a donné beaucoup de conseils. J’ai été bien entouré.

Qu’avez-vous ressenti après votre premier passage sur scène ?

C’était assez scolaire au début. J’ai tout écrit moi-même et même si cela peut paraître fluide, il y a des mois de travail. C’est une horlogerie de grande précision. J’ai joué une centaine de dates aux Bouffes parisiennes, dans le théâtre de mon ami Jean-Claude Brialy. Il m’avait fait promettre que le jour où je monterais sur scène ce serait dans son théâtre. J’entame la seconde année de tournée et je me promène maintenant sur scène comme dans ma salle de bain !

Famille, amis, artistes, travail, vous vous livrez. Et pour quelqu’un qui a présenté et reçu nombre d’artistes français et internationaux, n’est ce pas difficile de vous confier à votre tour ?

Au final, je parle peu de moi. Je fais un panorama large mais rempli de détails sur ces 50 ans de carrière. Bien sûr, je parle de mes origines, de mon rapport avec la médecine, mais surtout des incontournables comme Gérard Depardieu, Céline Dion, Johnny Hallyday, Jean-Paul Belmondo... Ceux qui m’ont marqué...

INFOS PRATIQUES

Michel Drucker, Seul... avec vous, samedi 14 octobre à 20 h 30, à l’Espace de Forges, à Forges-les-Eaux. Tarif unique 35 €. Tél.

GAGNEZ VOS PLACES

L’Espace de Forges offre des places aux lecteurs de Paris-Normandie. Répondez à cette question : dans quelle commune Hervé Morin a-t-il tenu récemment une réunion concernant la ligne Serqueux-Gisors ? Envoyez la bonne réponse, qui se trouve dans notre édition d’hier, à f.weber@presse-normande.com
Les trois premiers expéditeurs gagneront deux places et seront contactés par courriel dans la journée.

 

 


PARTICIPEZ AUX EMISSIONS TELEVISEES

Pour participer à "Vivement La Télé" et "Vivement Dimanche Prochain", appelez le 01 49 46 87 38