Michel Drucker : Tours tient une place spéciale dans mon coeur

Publié le : 10/03/2014 à 16h16

Michel Drucker : Tours tient une place spéciale dans mon coeur

Michel Drucker à l'occasion de son passage la Boîte à livres à Tours - (Photo NR, Hugues Le Guellec)

Très marqué par l’empreinte laissée par son père et son frère Jacques, à Tours, Michel Drucker persiste et signe dans une ville qu’il connaît très bien.

Invité à la Boîte à livres où il a signé son dernier livre, Michel Drucker a fait un véritable tabac auprès d'un public plutôt âgé… Mais pas que ! De jeunes admirateurs avaient fait le déplacement avec leur Iphone pour immortaliser la rencontre.

Une grande partie de votre famille a vécu ou vit encore à Tours ; quel est votre rapport à cette ville ?

« Lorsque mon père Abraham a quitté la Roumanie dans les années 1930, il est venu faire ses études de médecine à Tours. En 1965, il est revenu se faire opérer d'un cancer ici. 
« Il y a mon frère Jacques, médecin, qui a longtemps travaillé ici et qui est revenu s'y installer : il habite dans la Tranchée, à Tours. Et puis, j'ai des tas d'amis : Patrice Leconte, les frères Danguillaume, Mick Jagger… J'adore la Touraine avec un petit faible pour le jardin des Prébendes. »

Vous allez fêter vos 72 ans à la fin de l'année. Avez-vous une limite d'âge professionnelle ?

« Ce que je sais, c'est qu'en septembre, je vais fêter mes 50 ans de métier et, qu'à cette occasion, j'écrirai un nouveau livre pour parler de mes relations privilégiées avec le public. »

Avec Jean-Pierre Foucault, vous êtes le dernier des Mohicans de la télé. Comment expliquez-vous ce succès jamais démenti ?

« Je suis un rescapé. Je crois que j'ai eu la chance de grandir sur le service public, à une époque où la concurrence sauvage n'existait pas. Du coup, avec Jean-Pierre Foucault et Patrick Sébastien, par exemple, on fait partie depuis longtemps du cœur des gens. 
« Et puis, je ne travaille que le week-end, un moment où les rapports avec les gens ne sont pas les mêmes qu'en semaine. C'est une population familiale, une France profonde qui aime manger en famille le dimanche et qui regarde la télé, bien installée dans son fauteuil. 
« Enfin, je donne toujours à mes émissions des noms festifs, fédérateurs… " Champs-Élysées ", " Vivement Dimanche ". J'ai fait 650 émissions ! »

Vous qui paraissez si affable, vous avez pour modèle Léon Zitrone qui avait la réputation d'être plutôt hautain…

«… Attendez ! J'ai été l'élève d'un véritable monstre de la télé. Zitrone, c'était PPDA, Chazal, Pujadas, Delahousse et Nelson Montfort réunis. Et la chance a fait que j'habitais tout près de son domicile, place Clichy, à Paris, et qu'il m'invitait parfois à manger chez lui. »

Qui est, pour vous, le Drucker de demain ? Laurent Ruquier ?

« Ruquier est beaucoup plus fort. Il sait tout faire avec talent. C'est plutôt lui, le Zitrone de demain. »

Que vous inspire la France de Dieudonné ?

« Dieudonné, c'est un immense talent mais je crois qu'il a perdu la raison. Il s'est laissé grisé par des gourous et, aujourd'hui, sa vie est devenue un enfer. »

Vous êtes toujours ami avec Nicolas Sarkozy ?

« Je ne fais plus de vélo avec lui mais je le vois souvent comme François Hollande, Manuel Valls ou d'autres. J'adore la politique. »

Sont-ils pour autant vos amis ?

« Mes amis sont ceux avec qui j'ai débuté dans le métier : Patrice Duhamel, Patrice de Carolis, Claude Serillon. »

Dans votre livre, vous parlez beaucoup des copains disparus. Quelle image souhaitez-vous que les gens gardent de vous après votre mort ?

« Il a bien fait son job et il avait le goût des autres ! »

livres

Dans le regard des autres

Michel Drucker n'en finit plus de publier des livres. Après « Mais qu'est-ce qu'on va faire de toi ? » où il raconte l'enfance du « cancre de Granville » moqué par une famille d'intellectuels, après « Rappelle-moi » où il s'adresse à son frère, Jean, disparu en 2003, il vient de signer « De la lumière à l'oubli » où il revisite ses cinquante ans de carrière, de l'époque de l'ORTF où il était le « grouillot » de Léon Zitrone à l'amitié qui le lie encore à Johnny Halliday, Claude Lelouch où Jean-Paul Belmondo. 
Son prochain opus, qui sortira à la fin de l'année, à l'occasion de ses 50 ans de métier, s'appellera « Dans le regard des autres » et parlera de cette France profonde qui lui voue un véritable culte, quoi qu'il en dise.

> Michel Drucker est né le 12 septembre 1942 à Vire (Calvados). Il est marié à Dany Saval (ex-chanteuse des Parisiennes).
> Il est l'oncle de l'actrice Léa Drucker (fille de Jacques Drucker) et de la journaliste Marie Drucker (fille de Jean Drucker, décédé en 2003).
> Il a commencé sa carrière à l'ORTF où il a travaillé au service des sports (il a notamment commenté cinq Coupes du Monde de football) avant d'élargir son horizon et de devenir le confident des stars.
> Il présidera l'édition 2014 du Chapiteau du livre à Saint-Cyr-sur-loire qui aura lieu les 13, 14 et 15 juin (mais ne sera présent que le dimanche).

Propos recueillis par Jacques Benzakoun

 


Catégories : Revue de presse

Agenda

Publié le : 16/12/2018 à 10h15

Vivement Dimanche Prochain 17 - 15h30


Lire la suite

Publié le : 16/12/2018 à 10h00

Vivement Dimanche 17 - 14h15


Lire la suite

Publié le : 09/12/2018 à 10h15

Vivement Dimanche Prochain 16 - 15h05


Lire la suite

Publié le : 09/12/2018 à 10h00

Vivement Dimanche 16 - 14h20


Lire la suite

Publié le : 02/12/2018 à 10h15

Vivement Dimanche Prochain 15 - 15h30


Lire la suite

Publié le : 02/12/2018 à 10h00

Vivement Dimanche 15 - 14h15


Lire la suite

Publié le : 01/12/2018 à 16h29

Le grand show de l'humour, FR2, 21h


Lire la suite

PARTICIPEZ AUX EMISSIONS TELEVISEES

Pour participer à "Vivement La Télé" et "Vivement Dimanche Prochain", appelez le 01 49 46 87 38