Vivement Dimanche Prochain // Valérie Lemercier (20/09/2015)

Publié le : 18/09/2015 à 11h17

Vivement Dimanche Prochain // Valérie Lemercier (20/09/2015)

Michel et son cultissime canapé rouge reçoivent Valérie Lemercier, et autour d'eux: Arnaud DUCRET, Orféo CAMPANELLA, Lucie FAGEDET, Eliott TIBERGHIEN, Isabelle MERGAULT, Sylvie VARTAN , Michel SARDOU, Marie-Anne CHAZEL, Tina KIEFFER, Véronique DE VILLELE, Olivier GOURMET, Georgia SCALLIET, Delphine DE VIGAN, Claude BRASSEUR, Noémie SCHMIDT, Guillaume DE TONQUEDEC, BEN & Arnaud TSAMERE, Stéphane ROUSSEAU , Philippe CHEVALLIER & Régis LASPALES, Bernard MABILLE.

  • VALERIE LEMERCIER

Elle joue son nouveau spectacle au Châtelet à partir du 1er octobre prochain et jusqu’au 8 novembre.

lemercier

Les éditions Grasset publient par ailleurs ses textes.

lemercier

D’autres informations sur : http://valerielemercier.tumblr.com/

  • DELPHINE DE VIGAN

Son roman « D’après une histoire vraie » est aux éditions JC Lattès.

le vigan

Ses romans sont publiés dans le monde entier.
Son 1er roman, en 2001, « Jours sans faim » racontait son combat contre l’anorexie pendant ses années de Khâgne…
Ses bestsellers : « Rien ne s’oppose à la nuit » racontait la bipolarité de sa maman et  « Les heures souterraines » en 2015 a été monté au théâtre avec Thierry Frémont.

Plusieurs de ses romans ont fait l’objet d’adaptation au cinéma : « Tu seras mon fils » avec Lorant Deutsch et « No et moi »  adapté par Zabou.

Et en 2014, elle a réalisé elle-même le film « A coup sûr » avec Eric Elmosnino.

Son dernier est roman « Hitchockien ». Et il est écrit à la 1ère personne : Delphine de Vigan est la narratrice…

Le thème : « la prison invisible de l’emprise mentale »… Une romancière tombe sous l’emprise d’une manipulatrice.

Le personnage principal (la manipulatrice)  est appelée « L. »

Le livre raconte les deux années où Delphine et L. ont été liées…
Delphine : « L est entrée dans ma vie insidieusement, lentement et sûrement, et a bouleversé ma vie en profondeur »…
Elles se rencontrent par hasard : Delphine écrit : « Très vite, L. a trouvé en moi un terrain fragile, si meuble, si friable ».
Ensuite L. va s’interroger étrangement sur les projets littéraires de Delphine (et de façon envahissante)…

Jusqu’où l’emprise de L. va-t-elle aller ? Où veut-elle en venir ? Est-elle une manipulatrice ? Delphine est-elle en danger ? Comment peut-elle sortir de cet « envoutement progressif » ?

NOTE DE L’EDITEUR
« « Ce livre est le récit de ma rencontre avec L.
L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser.»

Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s’aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction. Ce livre est aussi une plongée au cœur d’une époque fascinée par le Vrai.
 »

  • SYLVIE VARTAN et ISABELLE MERGAULT

Sylvie Vartan joue avec Isabelle Mergault dans la pièce de cette dernière : «Ne me regarde pas comme ça » au THEATRE DES VARIETES depuis le 18 septembre.

vartan,mergault

Mise en scène de Christophe Duthuron avec aussi Pierre Deny.

L’histoire : une écrivain spécialisé dans les livres de recettes sur le riz doit interviewer une ancienne gloire du cinéma et l’aider à rédiger ses mémoires.
Vont-elles s’entendre ? Vont-elles y arriver ?
Victoire montrera-t-elle enfin sa vraie personnalité, son vrai visage ? Va-t-elle sortir de son personnage articielle de « star » ?

  • OLIVIER GOURMET et  GEORGIA SCALLIET

Ils jouent dans le film de Gilles Legrand « L’odeur de la mandarine » avec aussi Dimitri Storoge, Hélène Vincent, Fred Ulysse, Romain Bouteille, Urbain Cancelier, et Michel Robin.

gourmet,mandarine

Sortie le 30 septembre

L’histoire : en Picardie,  en 1918, quatre mois avant la fin de la guerre, un capitaine de cavalerie, estropié et amputé d’une jambe, engage une infirmière. Cette jeune fille va bouleverser sa vie.

Olivier Gourmet joue Charles, revenu de la guerre estropié. Il accueille cette infirmière  et sa fille mais il a l’impression qu’il n’a rien à lui offrir, à part un toit : pourtant, il tombe amoureux rapidement… Rapidement, il va se rendre compte qu’elle est sa seule famille. Il va lui proposer le mariage et va accepter toutes les exigences qu’elle pose pour ce mariage…
Mais leur arrangement va-t-il durer ?

Georgie Scalliet joue Angèle, une femme en avance sur son temps : elle sait ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut pas…
Elle a une petite fille qu’elle a eue avec un soldat mort au front.
Elle va réussir à sortir Charles de sa torpeur, notamment, elle le fait remonter à cheval. Elle n’éprouve que de l’amitié pour Charles et d’ailleurs, elle le lui dit (dans son esprit, elle reste attachée au père de sa fille) ; Elle va poser des conditions draconiennes au mariage : pas d’enfants ; et surtout une seule soirée de sexe par semaine (le mardi).
L’arrivée d’un déserteur va encore compliquer la situation…
Va-t-elle rester sur ses positions ? Leur arrangement va-t-il durer ?

  • TINA KIEFFER

Elle est présidente et fondatrice de l’ONG « Toutes à l’école »,  et directrice bénévole se « La flamme Marie-Claire ».

toutes à l'école

L’opération « La flamme Marie-Claire » 

flamme marie claire

L’idée : à partir du 1er octobre des bougies sont en ventes au profit de la scolarisation des petites filles au Cambodge, au Burkina Faso et à l’insertion des jeunes filles en France…

Le principe: pendant tout le mois d’octobre  on peut acheter des bougies parfumées Marie-Claire au prix de 7 euros, dans les points de vente « L’Occitane ».
Ses 7 euros, seront réparties entre plusieurs causes ;

Depuis 2010, 1 298 000 euros ont été récoltés grâce à la flamme Marie-Claire… 500 000 bougies ont été vendues…

Tina Kieffer dit : « Instruire les petites filles, c’est permettre aux femmes qu’elles seront de transmettre le meilleur à leurs enfants. L’éducation des filles rend le mode meilleur » .

Les associations qui bénéficieront de cette opération :

1°) L’association « Toutes à l’école » qui finance les équipements et les frais de scolarisation du collège « Happy Chandara » à Phnom Penh au Cambodge, pour 1060 petites filles.

2°) « La fondation l’Occitane » et l’association « Rêv’elles » qui prends en charge des jeunes femmes au Burkina Faso… Et aussi qui participe à l’aide à l’insertion des jeunes femmes en France…

Pour en savoir plus et pour aider : www.toutesal’ecole.org / 01 46 02 75 39

Des chiffres (toujours les mêmes malheureusement) :
- 116 millions de jeunes filles dans le monde n’ont pas accès à l’école primaire
- 2 millions de fillettes sont livrées chaque année à la prostitution
- Les femmes détiennent à peine 1% des titres de propriété dans le monde
- Le niveau d’instruction des filles signe le degré de démocratie d’un pays
- Les filles instruites se défendent mieux contre l’exploitation sexuelle ou domestique
- L’augmentation de 10% de la scolarité des filles se traduirait par une augmentation sensible de la croissance économique mondiale

  • VERONIQUE DE VILLELE

Son livre « Gym Silver Tonic » est aux éditions Michel Lafon, avec comme sous-titre : « Ma méthode pour vivre mieux plus longtemps ».

veronique,tonic sylver

« Silver Tonic » est le nom de sa nouvelle méthode, adaptée spécialement pour les seniors.

En préface le gériatre Oliver de Ladoucette  résume le thème du livre : « Si vous avez l’intention de vivre longtemps, il existe un remède : l’exercice physique ».

La méthode : on s’entraine en musique. Elle suggère une play list : Vincent Niclo, Michael Jackson,  Daft punk…, mettre une tenue confortable ; on fait appel à différents accessoires : une chaise, une bouteille d’eau, une serviette, un parapluie, un ballon de basket…

  • MICHEL SARDOU et MARIE-ANNE CHAZEL

Ils jouent dans la pièce d’Eric Assous « Représailles » à la MICHODIERE à partir du 22 septembre.  

represailles,sardou,chazel

Mise en scène d’Anne Bourgeois avec aussi Laurent Spielvogel, Caroline Bal, Emma Gamet, Térésa Ovidio, Valérie Vogt et Michael Rozen.

L’histoire : le soir du mariage de sa fille Francis (Sardou) se fait prendre la main dans le sac, par sa femme Rosalie (Chazel) qui découvre alors les nombreuses infidélités de son mari…
Après 30 ans de vie commune, le divorce se profile donc ! Mais, comme il a peur de se faire plumer et qu’il aime toujours sa femme malgré tout, il va essayer de « signer la paix ! »
Mais la journée va tourner à « la grande lessive » !

Eric Assous dit : « C’est une comédie colérique où l’on met les pieds dans le plat, où tous les coups sont permis y compris les voies de fait ».

  • CLAUDE BRASSEUR, GUILLAUME DE TONQUEDEC et NOEMIE SCHMIDT

Ils jouent dans le film d’Yvan Calbérac  « L’étudiante et Monsieur » avec aussi Frédérique Bel, Thomas Solivérèss, Grégory Baquet, Anne Loiret, Pierre Cassignard, Stefan Wojtowicz

brasseur

L’histoire : à cause de sa santé vacillante, Monsieur Henri, ne peut plus vivre seul dans son appartement parisien… Son fils (Guillaume de Tonquédec) lui impose de louer une chambre à une étudiante (Noémie Schmidt)… Le vieux monsieur qui est un peu « ours », n’aime pas du tout cette idée… Toutefois il s’incline car il va utiliser cette jeune étudiante pour semer la zizanie dans le couple de son fils car il déteste sa bru (Frédérique Bel).
Il va provoquer un « chaos familial ».

  • LA FAMILLE MARTINET DE « PARENTS MODE D’EMPLOI »

Arnaud Ducret (Gaby Martinet) – Orfeo Campanella (Paul) – Lucie Fagedet  (Laetitia) -  Elliot Tiberghien (Jules).

Mercredi 30 septembre seront diffusés à 20h30 sur France 2 4 épisodes spéciaux de 26mn.

avec aussi Ariel Séménoff, Lisa Lamétrie, Jean Noel Brouté, Roland Magdane, Sophie Mounicot, Lionnel Astier…  

parents mode d'emploi

L’histoire du prime : les 3 premières semaines de la rentrée vont être sportives pour Isa Gaby Martinet: galère de rentrée… crises existentielle des grands-parents… l’ainé essaye de perdre sa virginité… Sans compter que l’anniversaire d’Isa (Alix Poisson) approche…

Sinon, 2 épisodes sont diffusés tous les soirs à 20h40 racontant les tribulations de la famille Martinet (Arnaud Ducret et Alix Poisson et leur enfants).

La série est produite par Thierry Bizot et Emmanuel Chain…

Le coffret des 3 premières saisons sort (212 épisodes, 13h de rire !).

parents mode d'emploi

  • BERNARD MABILLE

Toujours sociétaire des « Grosses têtes » de Laurent Ruquier et de la « Revue de Presse » de Paris Première … Il sera avec « Tailleur de costards depuis 1976 » au THEATRE ANTOINE le 5 octobre prochain, pour une représentation exceptionnelle .

mabille

D’autres informations sur : http://www.bernard-mabille.com/

  • STEPHANE ROUSSEAU

 Il est en spectacle en France à partir du 14 novembre et  jusqu’en février 2015 avec son spectacle « Stéphane Rousseau brise la glace ».

stephane rousseau

D’autres informations sur : http://stephane-rousseau.com/

  • ARNAUD TSAMERE et BEN

Arnaud Tsamere tourne toujours son spectacle « Confidences sur pas mal de trucs plus ou moins confidentiels », et il sera aux FOLIES BERGERE du 28 janvier au 6 février 2016.

Ben sera au LUCERNAIRE à partir du 9 Octobre avec son spectacle « Eco-responsable ».

  • REGIS LASPALES et PHILIPPE CHEVALLIER 

Ils interprètent le sketch  « La maison de retraite » extrait de leur nouveau spectacle qui triomphe en France depuis un an.

Leur spectacle s’intitule « Vous reprendrez bien quelques sketchs ? ».

chevallier et laspales

En tournée des ZENITHS tout l’hiver ils seront au PALAIS DES SPORTS de PARIS le 30 janvier prochain.

D’autres informations sur : http://www.chevallierlaspales.com/

  • LIVRES PRESENTES PAR MICHEL

« Avant la télé » de Yvan Pommaux aux Archimède-Ecole des Loisirs

avant la télé

NOTE DE L’EDITEUR
« Alain Moret a huit ans, en 1953, dans une petite ville française. Bientôt, ses parents achèteront leur première voiture. Bientôt, ils changeront d'appartement. Le prochain sera plus grand, plus clair. Ils auront la télévision, le téléphone, un réfrigérateur, une salle de bains. Alain portera des blue-jeans, il écrira au stylo-bille, il mâchera du chewing-gum. Bientôt... Mais en 1953, il se promène encore en culottes courtes, il trempe sa plume dans l'encrier, il suçote des caramels à un franc. Il habite avec sa famille un logement réduit, vétuste, sans confort, dans une maison surpeuplée de locataires. À l'école, en attendant le chauffage central, de vieux poêles à charbon rougeoient dans les classes, en hiver. Les années cinquante sont celles du passage à la modernité. De leur début à leur f in, on aura le sentiment d'aller du noir et blanc vers la couleur. Lourdes des ressentiments d'après-guerre, inquiètes d'une guerre de décolonisation où l'on s'enlise au loin, d'une autre encore qui se dessine et ne voudra pas dire son nom, elles sont aussi des années d'espoir, de travail, de progrès à portée de main, de lendemains qui chantent. Elles nous touchent, à la fois proches et lointaines, familières et différentes. En les regardant, on mesure tout ce qui a si vite et tant changé, ce qu'on a gagné, ce qui s'est perdu. Alain Moret, du haut de ses huit ans, traverse avec insouciance cette période historique... »

« Les coulisses de la haute couture » de Martine Cartegini et Guillaume Evin aux éditions Hugo Document

haute couture

NOTE DE L’EDITEUR
« Depuis l'ouverture dans les années 60 des boutiques de luxe " Martine " et " Réal " le couturier de Brigitte Bardot et Sylvie Vartan, depuis sa collaboration chez Gaston Jaunet, Pierre Balmain, et Chanel – où son arrivée coïncida avec celles de Karl Lagerfeld et d'Inès de la Fressange, l'une des premières mannequins-stars – jusqu'à celle avec Christian Lacroix, l'auteur revisite la Haute couture côté coulisses, vue par une personne de l'ombre, appréciée et respectée dans son milieu, longtemps coordinatrice des collections au sein des plus grandes maisons. Un monde fascinant, source de rêves, symbole de l'excellence à la française. Un panorama du savoir-faire hexagonal (plumassiers, bottiers, brodeurs...), où l'on découvre un milieu clos, avec ses codes, ses rites et ses petites histoires. Comment se crée une collection ? Comment vit une " maison " au jour le jour. Un ouvrage qui revisite une époque aujourd'hui révolue. De 1960 à 2000, les grandes années Balmain, Chanel (époque Karl Lagerfeld et Inès de la Fressange) et Lacroix, sans oublier RÉAL, la " maison " de couture dont Bardot était l'égérie dans les années 1960.  »

 


PARTICIPEZ AUX EMISSIONS TELEVISEES

Pour participer à "Vivement La Télé" et "Vivement Dimanche Prochain", appelez le 01 49 46 87 38