• ISABELLE GIORDANO

Longtemps spécialiste du cinéma, à Canal, elle est aujourd’hui Présidente d’Unifrance films.

Elle publie « Alain Delon, film par film » aux éditions Gallimard Loisirs.

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

NOTE DE L’EDITEUR
« Illustré de plus de 200 photos, un ouvrage unique qui retrace la filmographie passionnante d’un acteur mythique. « Ecrire sur Delon, c’est participer à la construction d’un mythe vivant. C’est côtoyer un acteur intimement lié aux cinquante dernières années du cinéma français. De ses débuts fracassants avec Plein Soleil à ses retrouvailles avec Jean-Paul Belmondo dans Une chance sur deux, en passant par Rocco et ses frères, Le Guépard, Borsalino ou La Piscine, Alain Delon a marqué de sa personnalité plus de 80 films. Boxeur, gangster, livreur, député, gitan, flic, condamné à mort, braqueur de banque ou Casanova, il aura tout joué, tout incarné. Film après film, on lira les choix artistiques d’un homme capable, dès son plus jeune âge, de sélectionner avec une acuité sans pareille les meilleurs rôles et les plus grands metteurs en scène : René Clément, Michelangelo Antonioni, Luchino Visconti, Jean-Pierre Melville, Henri Verneuil, Alain Cavalier, Jean-Luc Godard, Georges Lautner… Indissociable de partenaires talentueux tels Jean Gabin, Claudia Cardinale, Lino Ventura, Brigitte Bardot, Annie Girardot ou encore Burt Lancaster, il est une source d’inspiration pour nombre de jeunes réalisateurs, en Europe et en Asie. Cet ouvrage présente les moments phares d’une époque et les multiples renaissances d’un acteur devenu légende ». Isabelle Giordano. »

  • GUILLAUME DE TONQUEDEC ET PITI PUIA

Ils jouent dans le 1er film de Yoann Guillouzouic « Place des  Victoires » aux côtés de  Clara Ponsot, Richard Bohringer, Claire Borotra, Jean-François Cayrey ,…

Sortie le 06/11/2019

« Place des Victoires est l’histoire d’une rencontre improbable et salvatrice entre Bruno, quadragénaire marginalisé par des déboires professionnels et familiaux, et Gagic, petit garçon de la rue, espiègle et chapardeur. Bruno va peu à peu remonter à la surface, guidé par ce petit garçon solaire, plein de malice et de poésie. »

Par ailleurs Guillaume De Tonquédec est au théâtre des Bouffes Parisiens dans la pièce de George Axelrod, adaptée par Gérald Sybleiras et mise en scène par Stéphane Hillel, « 7 ans de réflexion », avec notamment Alice Dufour…

« Une soirée brûlante de juillet, sur un balcon de Manhattan. Un pot de fleurs en fonte pulvérise la chaise sur laquelle Richard Sherman était assis quelques secondes auparavant. La voisine de l’étage au-dessus vient de faire… ».

  • BIG FLO et OLI

En 2020, ils présenteront leur 9 derniers shows : Montpellier, Bordeaux, Lyon, Marseille, Clermont Ferrand, Nantes, Strasbourg, Amnéville et Lille avec le tout dernier concert au Zénith de Toulouse le 12 février 2020 qui sera au bénéfice du Secours Populaire.

Leur dernier album s’intitule « La vie rêvée ».

Informations sur : http://bigfloetoli.com/

  • FABIAN ORDOÑEZ

Le père de Bigflo & Oli vient de sortir un album intitulé « El padre »., composé de 10 reprises dont  « Ah tu verras » et « Ô Toulouse » de Claude Nougaro, mais aussi « La historia de un amor »,  « La Javanaise »,  « Quizas quizas quizas »…

Informations sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/fabian.ordonez.391

  • JEAN DUJARDIN, LOUIS GARREL ET Laurent STOCKER, de la comédie Française

Ils sont dans le dernier film de Roman Polanski «J’accuse » aux côtés d’Emmanuelle Seigner, Grégory Gadebois, Wladimir Yordanoff, Didier Sandre, Melvil Poupaud, Eric Ruff, Mathieu Amalric, Vincent Perez, Michel Vuillermoz, Denis Podalydè, Philippe Magnan, Laurent Natrella…

Sortie  le 13/10/2019

Grand Prix du Jury au Festival de Venise, le film est une adaptation d’un livre du romancier britannique Robert Harris.
« Pendant les 12 années qu’elle dura, l’Affaire Dreyfus déchira la France, provoquant un véritable séisme dans le monde entier.
Dans cet immense scandale, le plus grand sans doute de la fin du XIXème siècle, se mêlent erreur judiciaire, déni de justice et antisémitisme. L’affaire est racontée du point de vue du Colonel Picquart qui, une fois nommé à la tête du contre-espionnage, va découvrir que les preuves contre le Capitaine Alfred Dreyfus avaient été fabriquées.
A partir de cet instant et au péril de sa carrière puis de sa vie, il n’aura de cesse d’identifier les vrais coupables et de réhabiliter Alfred Dreyfus.
 »

  • YVAN CASSAR

Pianiste, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre, il sort un album intitulé « Johnny » composé des versions symphoniques des succès de Johnny avec les 70 musiciens du London Symphony Orchestra et 42 choristes. On y écoute : « Que je t’aime »,  « Diego »,  « Tennessee »,  « Sur ma vie »,  « L’Envie »,  « Sang pour Sang »,  « Vivre pour le meilleur »,  « Marie »,  « Le chanteur abandonné »,  « Requiem pour un fou »,  « M’arrêter là »,  « Non je ne regrette rien ».

Yvan Cassar a été un « compagnon de route » de Johnny à plusieurs reprises, notamment depuis le 1er stade France en 1998… Il précise que « toutes ces chansons ont été orchestrées du vivant de Johnny : on a repris les partitions du Stade de France 1998 qui ont été « amplifiées et magnifiées » ; il a également utilisé des bandes studio inédites de Johnny…  Et précise : « à chaque étape, la fidélité a été mon obsession ».

Informations sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/YvanCassar.Officiel/

  • TOM VILLA

Il est actuellement en tournée avec son nouveau spectacle jusqu’au printemps 2020.

Informations sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/tomvillaoff

  • JEFF PANACLOC ET JACKY

Actuellement en tournée des Zéniths, avec la dernière au Zénith de Paris le 25 janvier prochain, il présente de nouveaux personnages en plus de « Jean-Marc » :  « Nabilouche » et « Jacky ». Un spectacle écrit par Jeff Panacloc, Tom Villa et Thomas Maurion.

Le 6 novembre sortent les DVD et blue ray de son spectacle « Jeff Panacloc contre-attaque ».

Informations sur : https://www.jeffpanacloc.com/

  • SUGGESTIONS CULTURELLES

LIVRES

« Assassins ! » de Jean-Paul Delfino aux éditions Héloïse d’Ormesson.

NOTE DE L’EDITEUR
« En 1897, la publication de J’accuse… ! plonge la France dans un climat délétère où l’antisémitisme s’affiche fièrement. Au cœur de la polémique, Émile Zola déchaîne des torrents de haine, devenant la cible privilégiée des confrères jaloux, des ligues et de la presse d’extrême droite. Jusqu’à devenir l’homme à abattre ? La piste est sérieuse lorsqu’en 1902, l’auteur des Rougon-Macquart succombe à une intoxication suspecte au gaz méphitique. Qui, parmi ses proches ou adversaires, avait intérêt à le faire définitivement taire ?
Assassins ! retrace la vie passionnante du gamin d’Aix-en-Provence devenu un mythe littéraire. Car, à l’heure de mourir, que valent les honneurs face au souvenir du poème dédié à son premier amour ? Que pèse le succès face aux caresses d’une lingère ? En écho aux réminiscences du condamné, les ennemis
défi lent sur la scène d’un pays aux idéaux sacrifiés sur l’autel de l’intolérance.
»

« L’antisémitisme dans le monde des arts & de la culture 1900-1945 » de Jacques Lambert aux éditions de Paris.

NOTE DE L’EDITEUR
« L’antisémitisme n’est certes pas né en 1900 (l’affaire Dreyfus en porte témoignage), mais il s’est développé parmi une importante fraction de l’opinion publique et chez de nombreux intellectuels dès le début du XXe siècle. L’installation à Paris à Montmartre, puis à Montparnasse de jeunes artistes juifs venus des pays de l’Est (Chagall, Soutine, Kisling, Pascin, etc.) ou d’Italie (Modigliani) contribue à créer un courant d’hostilité, car ils révolutionnent la perception des formes et des couleurs contre certaines traditions picturales françaises. Cet ostracisme n’affecte pas que les peintres. Il répond à une idéologie de rejet d’individus supposés être peu travailleurs, âpres au gain, intrigants… Ce que reprennent des hommes politiques, des journalistes, des écrivains. Mais c’est entre 1940 et 1944, sous l’Occupation (partie la plus importante du livre), que se déchaînent les extrémistes à la radio, dans la presse, dans la littérature : notamment Céline, Brasillach, Rebatet, Léon Daudet…
Dans ce livre, Jacques Lambert, se référant à des faits précis, traite de la littérature, de l’art, du cinéma, du théâtre, du music-hall, de la chanson, du journalisme,… qui n’échapperont pas, surtout durant la Seconde Guerre mondiale, à ce phénomène de l’ antisémitisme qui va diviser les Français : certains, à des degrés divers, collaboreront avec les représentants de l’Allemagne nazie, d’autres entreront en résistance, en particulier plusieurs Juifs courageux tels que les époux Aubrac, Jean-Pierre Aumont ou Jeanne Modigliani, fille du peintre… Ce livre, riche d’informations et d’anecdotes soigneusement contrôlées, passionnera tout lecteur épris de vérité en une époque qui voit refleurir en France (mais pas seulement) des comportements haineux et agressifs envers la communauté juive.
 »

 « Sur la route avec Johnny» de Greg Zlap aux éditions Hors Collection.

NOTE DE L’EDITEUR
« Greg Zlap, le seul homme capable, avec un simple harmonica, de soulever un stade lors des shows gigantesques de Johnny Hallyday, vous invite à suivre  » le taulier  » sur scène, dans les loges, en tournée, comme si vous y étiez !
Un carnet de voyage émouvant et inédit.

Depuis 2007 et sa première rencontre avec Johnny Hallyday – à l’occasion de maquettes pour la préparation d’un album -, jusqu’à la disparition de celui-ci en décembre 2017 – et à l’hommage qu’il lui a rendu dans l’église de la Madeleine -, l’harmoniciste Greg Zap a accompagné le rocker sur scène, lors des enregistrements et en tournées. Un coup de foudre artistique transformé en belle amitié au fil des années…
Pendant près de dix ans, chaque soir de spectacle, au milieu du célèbre tube  » Gabrielle « , Greg Zlap déboule sur scène et livre un solo de haute volée devenu un incontournable des shows hallydéens.
Aujourd’hui, Greg Zlap nous invite à suivre Johnny sur scène, en studio de répétition, dans les loges. Car, pour notre plus grand bonheur, quand Greg n’accompagnait pas Johnny à l’harmonica, il shootait des instantanés ! Des photos inédites, personnelles, précieuses et rares, qui témoignent de la profonde affection qui liait les deux hommes et que Greg aujourd’hui nous fait l’honneur de partager avec nous.
Sous forme de road book de tournée, ce livre, abondamment illustré de photos inédites et préfacé par Vincent Perrot, revient sur les moments uniques partagés par les deux musiciens.
L’hommage ultime fait au rocker. »

« Road-Trip. Johnny Hallyday on the road » de Pierre Billon avec la contribution de Pascal Louvrier aux éditions Média Diffusion.

NOTE DE L’EDITEUR
« Pierre Billon, compositeur, musicien et surtout grand ami de Johnny Hallyday, a participé aux trois road-trips du chanteur sur les routes de l’Ouest américain.
Il nous raconte ces heures passées à avaler des kilomètres au milieu de paysages grandioses, les soirées simples entre copains à manger des burgers dans les diners ou les roadhouses et les moments partagés autour de la musique, qui ne les quittait jamais.
Harley Davidson, routes infinies et motels, c’est tout ce qu’il fallait à Johnny.
Le plus : Sortie de l’album posthume le 17 novembre 2018
Premier anniversaire de la mort de Johnny Hallyday le 5 décembre 2018
. »

PROCHAINE ÉMISSION

Vivement Dimanche 54 Thomas Sotto

17 novembre 201914:25

Les invité.es

Les Chroniqueurs-euses

PROCHAINE ÉMISSION

Vivement Dimanche Prochain 54

17 novembre 201915:15

Les invité.es

Les Humoristes