• REGIS LASPALÈS & PHILIPPE CHEVALLIER

Philippe Chevallier reprendra, en octobre prochain la tournée de la pièce « Panique  au ministère », de Jean Franco et Guillaume Mélanie, créée en 2009 , avec aussi Rebecca Hampton, Julie Arnold, Ninon Decha, Muriel Michaux, Nathan Noyrey.

Il y joue le rôle du Ministre de l’Education, aux prises avec sa directrice de cabinet.

Il continue par ailleurs « La revue de presse » de Paris Première.

Régis Laspalès va aussi reprendre à la rentrée en tournée la pièce de Laurent Ruquier « Le plus beau dans tout ça » avec Pauline Lefevre, Augustin Galiana, Françoise Lépine, mise en scène par Steve Suissa.


Un « duel amoureux », entre un personnage plein de charme (Régis Laspalès) et un autre homme très beau et sûr de lui (Augustin Galiana).

  • LA FONDATION HOPITAL AMBROISE PARÉ (Hôpital Européen de Marseille)

Daniel Levy a composé avec Mar Eylia une chanson intitulée « Toi Moi Nous Eux Lui Vous », en hommage au personnel soignant avec 180  artistes et vendue au profit de La  fondation Hôpitaux de Paris Hôpitaux de France et  à La Fondation Hôpital Ambroise Paré / Hôpital Européen de Marseille.

Informations sur : https://www.hopital-europeen.fr/nous-connaitre/notre-etablissement/la-fondation-ambroise-pare

  • LIVRES PROPOSÉS PAR MICHEL

« Brèves de comptoir » Tome 4 de Jean-Marie Gourio aux éditions Robert Laffont.

NOTE DE L’EDITEUR
« Ce quatrième volume vient couronner la grande aventure des Brèves de comptoir commencée en 1985 au Relais Lagrange, un petit café de la place Maubert, à Paris, près des locaux de l’époque de Charlie Hebdo – là où j’ai entendu la première  » brève  » :  » Est-ce qu’une plante carnivore peut être végétarienne ?  » Elle a pris fin le 7 janvier 2015, jour de l’attentat contre Charlie, au bar La Closerie, en Haute-Savoie. Comme une tranche nette dans l’histoire de France des comptoirs.
On trouvera ici 1 200  » brèves  » entendues dans des centaines de cafés, un peu partout, au hasard des déplacements. La musique des mots est là. L’absurde. La cocasserie. La poésie. La bêtise. Quand le réel du monde cherche à entrer dans une  » brève  » longue de quelques mots, il y a miraculeusement une grande place laissée au saugrenu. À la liberté aussi. Le détail inattendu, souvent, l’emporte.
Les Brèves de comptoir ont pendant trente ans mis en lumière cette parole des bars, fait reconnaître en elle une littérature légère et diffractée, sorte de rhétorique des courants d’air. Un verre de vin, un rayon de soleil, vient la pluie, naît le mot. Le comptoir est un terroir !
Ce tome IV de la collection  » Bouquins  » est un immense café. Entrez !
J.-M. G.
 »

« Voyages immobiles en temps de confinement » préface de Michel Drucker, pst face de Faf Lafarge, collectif de 40 écrivains aux éditions Ramsay.

NOTE DE L’EDITEUR
« Cet ouvrage est né de la volonté d’aider, financièrement, les soignants marseillais, les « petites mains » qui, des infirmières aux brancardiers, des ambulanciers aux aide-soignants, des personnels s’occupant de la sécurité à ceux dédiés au nettoyage, ont permis aux médecins de sauver des vies depuis les débuts de la crise sanitaire liée au « Covid-19 ». Nous avons choisi pour cela de reverser les bénéfices de cet ouvrage à l’association HopeProject, qui oeuvre à l’hôpital de La Timone, à Marseille, en particulier pour les enfants malades. L’ouvrage est construit sur le thème des « voyages immobiles » car c’est bien cela que le confinement nous suggère d’apprécier. Nos voyages continuent, notre goût de la découverte n’est pas émoussé, mais nous devons poursuivre sans bouger, ce qui n’est pas le moindre des paradoxes. »

 

PROCHAINE ÉMISSION

Vivement Dimanche 77 Michèle Bernier

19 juillet 202014:20

Les invité.es

Les Chroniqueurs-euses

PROCHAINE ÉMISSION

Vivement Dimanche Prochain 77 Viktor Vincent

19 juillet 202015:35

Les invité.es

Les Humoristes